1. Vous êtes ici :
  2. Accueil
  3. Découvrir et bouger
  4.   Histoire et patrimoine
  5.    Folelli

Folelli

 Folelli

Il semblerait que Folelli dérive du terme corse « I Fulelli », qualifiant les feux follets. Son origine proviendrait d’avant l’aménagement de la bande littorale ; à cette époque, les habitants des villages du piémont apercevaient des feux follets, issus de la combustion spontanée de l’hydrogène phosphoré qui était produit par les résidus des matières végétales reposant dans les eaux stagnantes des marais.Ces feux follets étaient également perçus dans des cimetières ; ce qui conduit à l’hypothèse que cette combustion de l’hydrogène phosphoré pouvait être aussi liée à la présence de la nécropole antique et médiévale, située à l’entrée nord de Folelli, autour du lieu-dit Musoleu.

Située à 10 km du village de Penta, l’agglomération de Folelli s’est développée autour de la RN 198 et de la RD 506. ce bourg urbain est apprécié pour ses équipements structurants et pour la diversité de ses entreprises. Il est reconnu en tant que poumon économique des communes environnantes. Le secteur associatif est également prépondérant avec un panel d’activités sportives, culturelles et artistiques pour toutes les tranches d’âge de la population. La localisation de services publics vient également enrichir la qualité de vie. Folelli est également attractif, de par : Ses berges et surtout les nombreux canaux du Fium’Alto qui sont un véritable lieu de détente pour les promeneurs, sa plage de 4 km, qui a été nommée à un moment donné « Mer de la Castagniccia », son offre en hébergements touristiques avec l’Hôtel « San Pellegrino », les meublés touristiques et le camping « Marina di Casinca ».

Le bourg de Folelli est aujourd’hui animé par des acteurs des trois secteurs économiques : Le primaire, avec des exploitants agricoles (clémentines, kiwis, pomelos, élevage, le vignoble du Domaine de Musoleo créé en 1930, le vignoble du Domaine Pratali, etc...) ; le secondaire, avec des entrepreneurs secteur industriel (charcuterie, centre de tri, déchetterie, ...) ; Le secteur tertiaire, avec une centaine de commerçants et d’artisans, une trentaine de professionnels libéraux et également des artistes reconnus et des artisans d’art renommés.

Newsletter